Palerme et Rome (Italie) ont célébré de façon particulière la fête de sainte Thérèse en accueillant les appels à la récente Rencontre internationale et à la XIXe Assemblée générale de L’Institution Thérésienne.

Arantxa Aguado, directrice de l'IT de 1988 à 2000, est intervenue en tant qu'oratrice lors de ces deux rencontres, en proposant une lecture actualisée de certains textes de la Sainte.

Le visage de Dieu aujourd'hui

La rencontre de Palerme, qui s'est déroulée le week-end du 14 et 15 octobre, avait pour thème “ Amitié et engagement : avec Thérèse à la recherche du visage de Dieu dans les réalités d'aujourd'hui ”. ". Y ont participé des membres de l'IT, des amis, des collaborateurs et d'anciens étudiants.

Le samedi après-midi, pour commencer la rencontre, Arantxa Aguado a proposé quelques aspects moins connus de Sainte Thérèse, qui peuvent être tirés des nombreuses lettres adressées à ses frères, neveux, amis, religieuses... on estime que la Sainte a écrit environ vingt mille lettres !

Mais que lisons-nous dans ces lettres ? Une femme empathique, attentive aux besoins des autres, sensible et toujours prête à écouter ce que son interlocuteur avait à dire. Mais surtout, nous découvrons une femme profondément spirituelle et vertueuse.

Il y a eu un échange intéressant de résonances et d'opinions entre les personnes présentes, et la soirée s'est terminée par un moment de célébration communautaire, de salutations et de retrouvailles entre amis.

Mère de prière

Le dimanche 15 au matin, l'immersion dans les textes de Sainte Thérèse s'est poursuivie avec quelques extraits d'autres de ses œuvres. Nous sommes entrés dans le vif de la réflexion sur la manière dont Thérèse concevait la prière.

Arantxa nous montre, une fois de plus, une sainte profondément humaine, qui conçoit la prière comme une relation  de personne à personne , comme lorsque nous rencontrons un ami fidèle. La prière comprise comme une amitié fidèle avec Dieu : “ Il te regardera avec ses beaux yeux compatissants, et oubliera ses peines pour consoler les tiennes seulement parce que tu te tournes vers Lui pour être consolé ”. (Chemin de la perfection).

“ Avec la présence d'un si bon ami et avec l'exemple d'un capitaine si courageux qui s'expose, le premier, à la souffrance, tout peut être supporté ”. (Livre de la vie).

Cette exposition a été complétée par une réflexion en groupes, puis par la célébration de l'Eucharistie.

Avoir et donner la paix

 La rencontre de Rome, qui s'est tenue dans l'après-midi du 21 octobre, avait pour titre “ Cheminer avec Teresa dans le Livre de la Vie. Paroles et gestes pour le monde d'aujourd'hui . Au début, on a lu quelques fragments des “ Notices spirituelles de sainte Thérèse ” compilées par Pedro Poveda pour les professeurs des Académies. Ils semblent avoir été écrits pour le moment que nous vivons.

Par exemple, la Sainte dit, en se référant au message du Christ ressuscité : “ Paix, paix, le Seigneur l'a dit maintes fois aux apôtres. Croyez-moi, si nous ne l'avons pas et si nous ne la cherchons pas chez nous, nous ne la trouverons pas à l'extérieur. Que cette guerre prenne fin ” (Secondes demeures).

Pour avoir la paix, Teresa propose trois attitudes : l'amour, le détachement, l'humilité.

Arantxa Aguado a développé chacune de ces attitudes à partir des textes de Thérèse et les a appliquées à ce moment.

Dans le Livre de la Vie, nous trouvons ce dont nous avons besoin aujourd'hui pour être des artisans de paix, pour avoir la paix et pour aider les autres à atteindre la paix :

  • Rencontre : l'amitié avec notre Dieu qui nous invite à être ses amis..
  • Soin : le jardin dont nous devons prendre soin et comment nous pouvons le soigner à chaque étape..
  • Sagesse: “ Je vous donnerai un livre vivant ”. Ce livre vivant, Jésus de Nazareth, est le recueil de la sagesse qui nous aidera à chaque instant de la vie.
  •  Compassion : elle unit et transforme.

Lorsqu'une personne est capable de donner vie à ces attitudes, elle est non seulement animée par le désir de faire ce que Dieu veut, mais Il lui donne la force de faire ce qu'Il veut qu'elle fasse.

Tout le groupe, aussi bien les personnes présentes dans la salle que celles connectées via Zoom, était désireuses de relire la vie de Thérèse et avec une immense gratitude envers Arantxa Aguado qui a su si bien la présenter comme un modèle de femme, “ éminemment humaine et toute de Dieu ”.

VValentina et Alessia de Palerme et Pilar Reinoso de Rome. Traduction Dpto Info.

 

 

Publié en Nouvelles clicdedito